C'est durant la deuxième moitié du XIXe siècle qu'ont été découvertes les Höllgrotten. Les années 1860 sont marquées par le développement du chemin de fer ; au niveau régional cela se traduit par la construction de la ligne Zurich-Affoltern-Zoug, ce qui entraîne une augmentation de la demande en matériaux de construction. Les couches de tuf, déjà utilisées localement, sont alors exploitées de manière industrielle, notamment pour la construction de voûtes de tunnels.

Cette exploitation conduit directement à la découverte, en 1863, d'une première grotte aux dimensions impressionnantes : le Dôme. En 1888 le professeur Heim prend la direction des recherches hydrogéologiques sur les sources des Höllgrotten. Les découvertes se poursuivent en 1892 avec un groupe de plusieurs grottes sur un niveau supérieur.

Eploitation de tuf dans la vallée de la Lorze vers 1900).

Chance extraordinaire, le propriétaire de la carrière, qui n'est autre que le président de la commune, décide de délaisser les affaires de profit liées à la carrière pour mettre en valeur cette merveille de la nature en la rendant publique. La cavité est donc aménagée : des percées artificielles mettent en communication les différentes grottes, on installe un éclairage discret doté de bons effets visuels, et un parcours de visite est judicieusement élaboré, de sorte que le visiteur ne se perde pas et ne passe qu'une fois devant les spectaculaires concrétions.

En 1887, les grottes de stalactites et stalagmites de Baar deviennent la première cavité de Suisse ouverte au public.
Dès 1942 les Höllgrotten sont la propriété de la Fondation Schmid, dont le siège se situe à Baar. Depuis ces années-là le site a été particulièrement soigné. Aujourd'hui les activités liées aux Höllgrotten s'étendent vers d'autres directions ; restauration (terrasse accueillante), camping, places de jeux, places pour le feu, choix de promenades à pied ou à vélo...


Le restaurant "Höllgrotten" dans son cadre idyllique .